Les peuples indigènes du Brésil

Les peuples indigènes du Brésil (Povos indígenas en langue portugaise) comprennent un grand nombre de groupes ethniques distincts qui habitaient la région avant sa découverte par les européens aux environs de 1500. Ainsi que Christophe Colomb, qui croyait avoir atteint les Indes orientales , les premiers explorateurs portugais les appelèrent Indiens, un nom que tout le monde utilise encore au Brésil.

Les peuples indigènes au Brésil étaient surtout des tribus semi-nomades dont l'économie se basait sur la chasse, la pêche, la cueillette et l’agriculture de subsistance. Beaucoup des groupes qui existaient en 1500 disparurent comme une des conséquences de l’établissement des Européens et beaucoup ont été assimilés dans la population brésilienne. Les populations indigènes ont décliné des 5 - 6 millions précolombiens à 100 000 en 1950. Seulement quelques tribus survivent dans leur culture originale dans des endroits retirés de la forêt amazonienne.

Cependant une nouvelle politique gouvernementale, ces 50 dernières années protège les subsistants et, ainsi, leur population a augmenté. Les Indiens brésiliens ont contribué aux habitudes et apportés des aliments tel que la domestication du manioc qui est le meilleur exemple de nourriture dans les régions rurales. Dans la population brésilienne, il y a plus de 700 000 Indiens (chiffres de 2000 de l’IBGE). Le nombre de personnes parlant une langue indigène est de 155 000 (nombre peut-être désactualisé).

La population brésilienne comprend 311 656 personnes d’origine indienne (chiffre de 1995 du Gouvernement). Le nombre de langues distinctes identifiées par les ethnologues pour le Brésil est de 235. De celles-ci, 188 sont vivantes.

2 commentaires:

Dulce a dit…

You write very well.

Anonyme a dit…

tres interessant, merci